En savoir plus …

Et qu’est ce que tu fais de la lunchbox après ton repas ?

Option 1 : Tu la rends au coursier, dans le totebag, lors de ta prochaine commande zéro déchet.

Option 2 : Tu la déposes chez l’un de nos restaurants partenaires pour débloquer ta consigne.

Est-ce que tu dois laver la lunchbox ?

Nous ne somme pas fan des lunchbox sales, alors oui, pense au moins à la rincer et la sécher !

Elle passera au lavage professionnel par la suite.

Tu veux déposer une consigne ?

Tu déposes la consigne sur la plateforme LoopEat Conso accessible ici.


5€ = 1 lunchbox consignée !

Comment tu fais si tu n’as pas assez de cagnotte ?

Cela peut-être par ce que tu n’as pas retourné les lunchbox.

Il te suffit de recréditer ta cagnotte ou de rendre les lunchbox !

Et si tu déménages loin de nous avec ta tante et tes poules ?

Tu peux récupérer ta consigne, il te suffit de rendre ta lunchbox dans un de nos restaurants partenaires.

Ta nouvelle vie t’attend !


Tu as plus de questions ?

Qui sommes-nous ?

LoopEat est une startup Montpelliéraine qui veut éradiquer les emballages jetables des plats à emporter.

Que faisons-nous ?

LoopEat offre une alternative aux emballages jetables pour consommer à emporter sans produire de déchets.

Le concept existe ailleurs ?

Oui, la consigne existe « presque » partout en France. Nous faisons partie d’un collectif national : le collectif IMPEC, regroupant une bonne équipe d’acteurs en faveur du réemploi des emballages.

Pourquoi adopter une LoopEat ?

Parce que cela te permet d’avoir un contenant qualitatif à vie qui ne te coûte rien.

Parce que tu rends ta ville plus propre.

Parce que tu soutiens l’économie locale et solidaire.

Pourquoi 5€ de consigne ?

C’est le coût d’un contenant de qualité qui va connaître de nombreux cycles de réutilisation.

Pourquoi 2€ pour la livraison ?

Dans notre activité il faut être attractif et rentable et les frais de livraison zéro déchet sont nécessaires pour trouver notre équilibre : un montant unique de 2 euros.

Et les contenants alors ?

Ils sont fabriqués en Suisse, à Bern. Les matières premières viennent d’Europe.

Ils sont en PBT (polytéréphtalate de butylène) et 30% de fibres de verre. Le PBT est un plastique adapté au contact alimentaire.

Quelle fin de vie pour les contenants?

Les contenants abimés sont renvoyés au fabricant en Suisse pour recyclage. Les contenants ne finissent pas dans les océans ni dans les sols.